Fanny Teppaz et Cédric Périllat 04 79 20 32 13

Refuge gardé

- du 17/02 au 21/04/2018

- du 16/06 au 15/09/2018

Page facebook

Réservation en ligne sur le site de la Compagnie des refuges Clarée-Thabor www.refugesclareethabor.com


Besoin d'un guide?

Cédric, le gardien, est guide de haute-montagne.

06 49 98 66 59

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

              


News du refuge...

 

La construction du refuge:

L'absence d'un refuge dans le secteur du Mont-Thabor imposait une très longue étape sur la GTA (grande traversée des Alpes) ou le GR5 entre la Vallée Etroite et Modane. La nécessité d'obtenir l'accord de l'armée, dans la zone de protection du champs de tir des Rochilles, retarda longtemps la construction d'un refuge.
L'emplacement idéal du refuge aurait été le col de la Vallée Etroite, lieu de passage de la GTA et du GR5. Néanmoins, pour toucher les subventions nécessaires à sa construction, il devait se situer à une altitude supérieure à 2500m. Ceci explique l'altitude du refuge (2501m) ainsi que son retrait par rapport au col de la Vallée Etroite (15mn de marche). Le refuge, construit en 1979 par le Club Alpin Français, est inauguré le 22 juin 1980. Depuis, une opération de rénovation et de mise aux normes a été réalisée au cours de l'année 2007-2008 (850 000€, opération financée à 50% par la Fédération Française des Club Alpins Français et de Montagne et subventionnée à 50% par la région Rhône-Alpes et l'agence départementale touristique de la Savoie).

     

 

Une chapelle au sommet du Mont Thabor (3178m):

Les archives révèlent peu de choses sur les origines de la construction de la Chapelle du Thabor. Il est seulement écrit que cet édifice existe de temps immémorial.
En 1487, la paroisse du Mélézet devient responsable de l'entretien de la Chapelle. Elle est entièrement reconstruite en bois en 1694, puis refaite en dur en 1897 grâce à la générosité des paroissiens de Mélézet, et enfin restaurée en 1951.

Les habitants de Mélézet sont également à l'origine du chemin de croix implanté en 1860 sur les dernières pentes du Thabor. Cette année là, une épidémie de typhoïde fait de nombreuses victimes. Les populations montèrent en procession implorer la protection de la vierge du Thabor et lui promirent publiquement de faire chaque année cette pénitence. Début août, c'est l'occasion d'un grand rassemblement de pèlerins venus de Mélézet, Valmeinier, Modane et Névache.

    


Le Thabor, une montagne au nom biblique:

De quelles origines le Thabor tire-t-il son nom? On retient deux hypothèses:

- la première remonte à l'époque des Croisades, où un pèlerin de retour de Terre Sainte voulut voir dans cette montagne quelques ressemblances avec le Thabor de la Palestine. Mais les archives n'ont jamais rien relevé du passage de ce pèlerin.
Notons également que le Thabor n'est pas le seul sommet à porter un nom se référant au Livre Saint. Les habitants de Mélézet donnèrent aux sommets bordant la vallée le nom des trois Rois Mages, Balthazar, Melchior et Gaspard, en l'honneur du Sauveur et le massif prit le nom de massif des Rois Mages.

- la seconde puise ses racines dans l'histoire locale. Autrefois, le nom de Thabor n'était pas connu des populations savoyardes, qui donnaient volontiers à cette montagne le nom de « Moine de Bissorte » ou encore de « Crêt du Moine ». Mais peut-être faut-il chercher la vérité à Modane, où depuis plusieurs siècles des familles portent le nom de Taburd s'orthographiant aussi Tabord. Il n'est donc pas invraisemblable qu'un Tabord de Modane ait donné son nom à la montagne.  

    

 

La Vallée Etroite, une vallée italienne et française:

Au lendemain de la deuxième guerre mondiale, le traité de paix du 10 février 1947 entérina la rectification de la frontière franco-italienne. Comme plus au nord, sur le plateau du Mont-Cenis, et plus au sud, avec le sommet du Chaberton, la frontière fut repoussée du col de l'Echelle à la chaîne des Rois Mages, incluant la partie supérieure de la Vallée Etroite.

Etant donné qu'il n'y avait pas d'habitants permanents et que le pastoralisme à partir des Granges de la Vallée Etroite avait été contrarié par la militarisation de la zone et était en déclin, rien ne laissait présager les situations administratives confinant à l'absurde qu'on allait connaître: à partir des années 1970, pour répondre au développement des pratiques du ski de fond et de randonnée, les refuges de la vallée sont désormais occupés toute l'année par une petite population qui a droit, en théorie, aux même services que les autres habitants de la commune de Névache: courrier, téléphone, ramassage des ordures ménagères... Si la collaboration amiable entre les communes de Bardonecchia et Névache suffit à régler certaines urgences, en revanche l'administration française garde ses droits , par exemple, pour ce qui est de l'urbanisme et le droit du travail. Ainsi, les employés des refuges italiens qui servent une clientèle en grande partie italienne doivent-ils faire la demande d'un permis de séjour et de travail auprès de la mairie de Névache.

En été, depuis l'ouverture de la route du col de l'Echelle (en 1968), la liaison avec le chef-lieu est aisée. En revanche, en hiver, il faut parcourir une soixantaine de kilomètres en Italie, franchir le col de Montgenèvre, pour relier la Vallée Etroite à son chef-lieu, Névache.

                                                    

Source : Autour du Thabor, les sentiers des étoiles aux éditions Glénat